Télécharger le chapitre

Amateurs

La période Edo est l'une des plus longues périodes de l'histoire du Japon sans guerre ouverte. Par conséquent, c'était une période de richesse et de loisirs relatifs pour les habitants de la ville ; leur temps libre, loin du travail, était désormais utilisé pour se divertir, par exemple en allant au théâtre, en visitant les quartiers chauds ou en participant à divers arts.

Les citadins se joignaient à des clubs et pratiquaient leurs talents, par exemple, en poésie, en peinture ou dans tout autre art du spectacle. Il va de soi que ces groupes participaient également à la commémoration d'événements, tels que le nouvel an, par le biais de la forme d'art populaire qu'est le surimono. Les clubs, dont les membres étaient riches, rivalisaient avec d'autres clubs pour créer le surimono le plus attrayant, illustré par des artistes célèbres.

Les historiens sont reconnaissants pour ces estampes, car elles permettent de découvrir, grâce aux textes signés, les réseaux sociaux qui étaient actifs à l'époque.

Lire la suite

Toutes les œuvres de ce chapitre

Affichage

En cours de chargement...