Tapisserie

Couleurs
MM-252872 MM-580570 MM-580571
MM-252872
Image HD
MM-580570
Image HD
MM-580571
Image HD

Description

Tapisserie
Titre
Histoire de Constantin: La victoire de Constantin sur Maxence au pont Milvius

Auteur(s)
Datation
vers 1650
Lieu de création
Bruxelles
Dimensions
haut.: 340 cm
larg.: 462 cm
Matériaux
Tapisserie de haute lisse, laine et soie.
Mention obligatoire
Ville de Genève, Musées d'art et d'histoire. Legs Gustave Revilliod, 1890
Numéro d'inventaire
018676
Description
Voici le dénouement de l’histoire politique, familiale et religieuse qui lie Constantin à Maxence. Commençant à douter de l’issue du conflit qui l’oppose à Constantin, aux portes de Rome, Maxence décide en effet de contre-attaquer en faisant avancer ses troupes contre celle de son ennemi. En large infériorité numérique, l’armée de Constantin n’est pas dans une position favorable. Cependant, aidé par la protection divine récemment acquise, mais aussi par sa science tactique, Constantin parvient à retourner la situation en sa faveur. Il envoie d’abord sa cavalerie, puis son infanterie, et finit par repousser les troupes ennemies jusqu’aux rives du Tibre, sur le pont Milvius. Pris de panique, les ingénieurs de Maxence font détruire les fondations du pont ce qui entraîne la noyade de centaines d’hommes. Maxence y trouvera la mort, noyé dans les eaux de la rivière alors qu’il tentait de s’enfuir. La victoire de Constantin est donc rapide et éclatante.
Cette tapisserie appartient à une suite de sept tapisseries, et une bordure isolée, de l’Histoire de Constantin ensemble le plus complet au monde de cette série, tissée dans les ateliers de Matthys Roelants (1602-1663) et Joris Leemans (1602-1663) à Bruxelles. Elle relate la vie de l’empereur Constantin (272-337) d’après des cartons du peintre bruxellois Lanceloot Lefebure exécutés entre 1638 et 1648. Les tentures représentent, dans l’ordre narratif, le Couronnement de Constantin, l’Apparition de la croix à Constantin, La victoire de Constantin sur Maxence au pont Milvius, Constantin entre dans la ville de Rome et reçoit les clés de la ville, Constantin accorde la main de sa sœur Constantia à Licinus, Constantin approuve les plans de l'Eglise du Saint-Sépulcre à Rome et L'impératrice Hélène remet à son fils Constantin la Vraie Croix .
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Textiles
Période
Période moderne
Lieu représenté
Rome (environs, Tibre, pont Milvius)

Bibliographie

Bibliographie
Danielle Buyssens, Isabelle Naef Galuba, Barbara Roth-Lochner (sous la direction de), Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert au monde, Milan, 5 Continents, 2018, p. 245-255
Campagnolo Matteo, Martiniani-Reber Marielle et al., Héros antiques : La tapisserie flamande face à l'archéologie, [Exposition, Genève, Musée Rath, 29 novembre 2013 - 2 mars 2014], Milan, 5 Continents Editions, 2013, p. 120-121, n° 80
Brosens Koenraad, de Laet Veerle ," Matthijs Roelandts, Joris Leemans and Lanceloot Lefebure: New Data on Baroque Tapestryin Brussels", in he Burlington Magazine, 2009. p. 360-367,
Niclausse Juliette, Les tapisseries du Musée Ariana Genève, Pro Arte, revue internationale d'art ancien et contemporain, 1948, p. 213, ill. p. 209
Deonna, Waldemar, Catalogue du Musée Ariana (Fondation G. Revilliod). Genève, Ville de Genève (impr. A. Kundig), 1938, p. 62, n° 3
Sidler Godefroy, Catalogue officiel du Musée de l'Ariana, Genève, Ville de Genève / Atar, 1905, p. 13, n° 13

Expositions

Cette œuvre fait partie d'un ensemble

Autres œuvres de cet auteur


La dernière modification de cette page a été faite le 11 mai 2021 à 11h55 - Signaler une erreur