Statuette

2e moitié 2e s.
F. Bevilacqua Mah (activité MAH depuis 2004) F. Bevilacqua Mah (activité MAH depuis 2004)
F. Bevilacqua Mah (activité MAH depuis 2004)
Image HD
F. Bevilacqua Mah (activité MAH depuis 2004)
Image HD

Description

Statuette
Titre
Luna

Datation
2e moitié 2e s.
Lieu de création
Rome
Dimensions
haut.: 76 cm
haut.: 3 cm socle
larg.: 30 cm
Matériaux
Marbre originaire du Massif du Pentélique (Attique, Grèce), sculpté en ronde-bosse. Forme : statuette féminine, socle, tenons (manteau, bras droit, torche et grand croissant)
Mention obligatoire
MAH Musée d'art et d'histoire, Ville de Genève. Don de Walther Fol à la Ville de Genève, 1871
Numéro d'inventaire
MF 1317
Description
Le vêtement de cette jeune femme consiste en un chiton moulant, avec rabat, retenu par des fibules et par une ceinture nouée devant. Elle retient de la main droite son manteau qui flotte au vent tel un nimbe et dont l'autre extrémité s'enroule autour du bras gauche. Elle chausse des sandales. Un grand croissant de lune s'appuie contre la nuque. Un plus petit orne la tête (mais il ne reste que la partie centrale), tandis qu'un bandeau retient ses cheveux. Elle tient de la main gauche une longue torche allumée, qui se présente sous la forme de lamelles verticales serrées par des anneaux et s'ouvrant en haut, des flammes s'en échappant. L'identité de la jeune personne est attestée par les croissants de lune : il s'agit de la déesse Luna. Cette sculpture a été conçue pour un usage domestique, décor de villa ou de jardin privé. Petite-fille d'Ouranos, Luna est, selon les auteurs antiques, la fille d'Hyperion, du Titan Pallas ou d'Hélios. Assimilée à Artemis, Astarte, Hécate, Io, Perséphone ou Isis, elle est la reine des astres à la beauté lumineuse. Changeante, elle est toujours en déplacement et observe la conduite des hommes tout en sachant se voiler de nuages. C'est une amoureuse ardente qui sait provoquer des éclipses afin de pouvoir rencontrer ses amants, d'Hélios à Endymion. Cette déesse, considérée comme secondaire, avait pourtant un temple à Rome, sur l'Aventin. Travail métropolitain, mais de caractère artisanal
Lire la suite
CETTE ŒUVRE EST EXPOSÉE AU Musée d'art et d'histoire
Télécharger la fiche
Collection(s)
Archéologie classique
Période
Antiquité

Bibliographie

Bibliographie
Chamay Jacques, Decrouez Danielle, Ramseyer Karl, Art romain : origine des pierres (marbres, calcaires, gypse, travertin) des sculptures du Musée d'art et d'histoire de Genève, Genève, 2015, p. 17
Lintz Yannick, 1964-, Decrouez Danielle, Chamay Jacques, Les marbres blancs dans l'Antiquité, [Exposition, Muséum d'histoire naturelle, [Genève], du 19 novembre 1991 au 1er mars 1992], Genève, Muséum d'histoire naturelle : Musée d'art et d'histoire, 1991, p. 86-88
Chamay Jacques, Maier Jean-Louis, Art romain, Sculptures en pierre du Musée de Genève, t. 2. Mainz am Rhein, Verlag Philipp von Zabern, 1989, p. 32-33, n° 37, pl. 53
Guides illustrés, 4, Genève, Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, 1957, p. 20
Deonna Waldemar, Catalogue des sculptures antiques, Genève, Impr. H. Jarrys, Musée d'art et d'histoire, Ville de Genève, 1923, n° 90, p. 73
Fol Walther, Catalogue du Musée Fol. Tome I, Antiquités: céramique et plastique, Genève, Paris, H. Georg, Sandoz et Fischbacher, 1874, n° 1317, p. 287
Chamay Jacques, Decrouez Danielle, Complément au catalogue des Sculptures en pierre du Musée de Genève, Mainz am Rhein, P. von Zabern, 1989, [p. 1]
La dernière modification de cette page a été faite le 29 avril 2022 à 18h15 - Signaler une erreur