Sceau byzantin

fin du 12e s.- début du 13e s.
Couleurs
MM-330236 MM-337185
MM-330236
Image HD
MM-337185
Image HD

Description

Sceau byzantin
Titre
Jean Alyatès, sébaste

Auteur(s)
Datation
fin du 12e s.- début du 13e s.
Matériaux
Plomb
Numéro d'inventaire
CdN 2004-0218
Description
Avers : dans un cercle de grènetis, saint Dèmètrios en pied, de face, tenant une longue lance en main droite, la gauche appuyée sur un bouclier posé à terre. De part et d’autre de l’effigie, inscription en colonne : Ὁ ἅγιο[ς] Δημήτριο(ς), Saint Dèmètrios Revers : légende métrique sur sept lignes, précédée d’une croisette : + Σ[φ]ραγὶς σε[β]αστοῦ Ἰωάννου Ἀλυάττου μάρ[τ]υρα Δημήτριον ὄρθιον [φ]έρε[ι]. Le sceau du sébaste Jean Alyattès porte le martyr Dèmètrios en pied.
Notre sigillant correspond sans doute au haut fonctionnaire qui signe trois documents en 1197, 1198 et 1199, sans mention de dignité. Lignée de tradition militaire aux Xe et XIe siècles, les Alyatai ou Alyattai seraient originaires d’Alyatta en Bithynie. Ils apparaissent dans les sources avec le stratège Anthès, en 976. À partir de l’époque des Comnènes, la famille s’engage dans l’administration civile. Après la chute de Constantinople en 1204, une branche de la famille s’établit en Épire.
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Byzantine et copte
Numismatique
Lieu d'émission
Constantinople (? Empire byzantin)

Bibliographie

Bibliographie
Campagnolo-Pothitou Maria, Cheynet Jean-Claude, Sceaux de la collection George Zacos au Musée d'art et d'histoire de Genève, [Collections byzantines du MAH, Genève, 5], Milan, 5 Continents, 2016, p. 220 , n° 195
Marielle Martiniani-Reber (dir.) ; Patrick Andrist ; Bertrand Bouvier ; Maria Campagnolo ; Matteo Campagnolo ; Gabriella Lini ; André-Louis Rey ; Gaël Bonzon, Byzance en Suisse, [Exposition, Musée Rath, Genève, du 4 décembre 2015 au 13 mars 2016], Milan, 2015, p. 595, n° 560

Expositions

Autres œuvres de cet auteur

La dernière modification de cette page a été faite le 17 mai 2020 à 4h32 - Signaler une erreur