Plaque d'exemption (Tabula ansata)

Couleurs
MM-244854 MM-071083
MM-244854
Image HD
MM-071083
Image HD

Description

Plaque d'exemption (Tabula ansata)

Auteur(s)
Datation
565 – 582
Dimensions
haut.: 6 cm
larg.: 15 cm
poids: 168.28 g
Matériaux
Bronze gravé. Forme: élément en forme de tabula ansata
Mention obligatoire
MAH Musée d'art et d'histoire, Ville de Genève. Legs Janet Zakos, donation de la fondation Migore, 2004
Numéro d'inventaire
CdN 2004-0536
Description
Les effigies de l'empereur et de l'impératrice, flanqués de trois croix posées sur un élément à trois degrés, sont gravés au-dessus de l'inscription
Les profondes échancrures latérales confèrent à la plaque la forme d’une « tabula ansata ». Une inscription grecque, amputée partiellement du dernier mot, y est gravée sur cinq lignes. Le texte est surmonté de trois croix potencées qui flanquent les bustes drapés d’un couple impérial. Ce couple pourrait être identifié à Justin II et Sophie (565-578) ou même à Tibère II et Anastasia (578-582). Les deux perforations rondes conservées intactes sur le bras droit de la plaque, ainsi que les traces de perforations identiques sur le bras gauche, suggèrent que la plaque était fixée sur la porte de la stalle qui abritait les animaux dont il est question dans l’inscription : « Animaux appartenant à l’arsenal (armamenton) impérial, qu’ordre a été donné, selon un décret impérial, de ne pas soumettre à des corvées ». Dirigé par le maître des offices, l’armamenton était le dépôt d’armes public, service d’État relevant de l’autorité impériale et qui détenait le monopole de la fabrication d’armes. Ainsi que l’inscription nous l’apprend, l’arsenal possédait au VIe siècle ses propres animaux pour le transport des armes. Elle fait état d’une exemption ordonnée en faveur des animaux de l’arsenal public sous forme d’un décret impérial. C’est-à-dire d’un privilège pour les dispenser des corvées nécessitées pour la bonne marche de la poste. Cependant, il est difficile d’affirmer de quelle espèce animale il est fait mention dans l’inscription. Il est par ailleurs peu probable qu’il s’agisse de chevaux, car la poste se servait habituellement pour ses transports d’attelages de bovins.
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Byzantine et copte
Numismatique
Période
Moyen Âge
Lieu d'émission
Constantinople (ou Asie Mineure)
Empire byzantin

Bibliographie

Bibliographie
Marielle Martiniani-Reber (dir.) ; Patrick Andrist ; Bertrand Bouvier ; Maria Campagnolo ; Matteo Campagnolo ; Gabriella Lini ; André-Louis Rey ; Gaël Bonzon, Byzance en Suisse, [Exposition, Musée Rath, Genève, du 4 décembre 2015 au 13 mars 2016], Milan, 2015, p. 271, n° 333
Marielle Martiniani-Reber et al., Donation Janet Zakos. De Rome à Byzance, Milan, 2015, p. 170, n° 61
Zacos, G.. John Nesbitt. Byzantine lead seals. Berne, 1984., n° 187 (cet exemplaire)

Expositions

Autres œuvres de cet auteur

La dernière modification de cette page a été faite le 17 mai 2020 à 7h21 - Signaler une erreur