Mitre de maquerelles

Couleurs
MM-151201 MM-151494 MM-151494
MM-151201
Image HD
MM-151494
Image HD
MM-151494
Image HD

Description

Mitre de maquerelles
Titre
Mitre de la Reine des Filles publiques

Auteur(s)
Datation
1546
Lieu de création
Genève
Dimensions
haut.: 25 cm environ
larg.: 25 cm environ
Matériaux
Carton, polychromie sur les deux côtés, toile sur un côté recouvert de polychromie
Mention obligatoire
MAH Musée d'art et d'histoire, Ville de Genève. Acquis par échange auprès de l'Etat de Genève, 1867
Numéro d'inventaire
F 0025
Description
En carton peint, cette mitre est conçue dès l’origine comme une pièce éphémère. Remarquablement bien conservée malgré sa fragilité, elle est un témoignage des pratiques sociales et artistiques du XVIe siècle. Accusée de maquerellage en 1546, la veuve Chatelain, dite Pied-de-Bois, est la première à la porter, alors qu’elle subit le fouet publiquement avant d’être bannie de Genève. L’iconographie fait clairement référence au délit : sur chacune des deux faces, les deux femmes abordent un homme. Cette mitre et son pendant forment une paire, l'une étant destinée aux femmes, l'autre aux hommes (F 0026). Depuis le Moyen Âge, la réalisation de ce type d’objets n’est pas confiée à de simples artisans mais à des peintres installés en ville et réputés. D’ailleurs, l’historienne Isabelle Brunier a retrouvé le paiement de la mitre, effectué à l’artiste genevois Pierre Favre (vers 1527 − 1567). À la manière des autres peintres, ses activités sont diverses (peinture à l’huile, vitrail, banderoles peintes …). La facture de la peinture et le soin porté aux détails attestent du reste une main experte.
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Objets civils et religieux
Période
Période moderne

Bibliographie

Bibliographie
Marin Jean-Yves (dir.), MAH : les collections du Musée d'art et d'histoire de Genève, Genève, Musée d'art et d'histoire, 2019, p. 88, fig.
Elsig Frédéric et Schätti Nicolas (dir), Peindre à Genève au XVIe siècle : Le décor peint de la salle du conseil d'Etat de l'Hôtel de Ville, Chêne-Bourg, Georg, 2012, p. 90, n° 27
Porret Michel, La chaîne du pénal : crimes et châtiments dans la République de Genève sous l'Ancien Régime, Chêne-Bourg, Médecine & Hygiène, Georg, 2010, p. 77, fig.
Tissot Karine (dir.), Artistes à Genève de 1400 à nos jours, Genève, L'Apage, Notari, 2010, Collection GrandArt, LXVIII, 672 p., p. 212, repr. coul.(verso); p. 213, repr. coul., n° 2 et n° 3
Deonna Waldemar, Collections archéologiques et historiques : Moyen Age et Temps Modernes, Genève, Musée d'art et d'histoire, 1929, p. 116-117
Blavignac Jean-Daniel, 1817-1876, Histoire des enseignes d'hôtelleries, d'auberges et de cabarets, Genève, Grosset & Trembley, 1878, p. 203.
Galiffe Jean-Barthélémy-Gaïfre, Genève historique et archéologique, 1869-1872, p. 282

Expositions

Et plus si affinités… Amour et sexualité au 18e siècle, Prangins, Musée national suisse - Château de Prangins, -
La chaîne du pénal. Crimes et châtiments sous l'ancien Régime genevois (XVIe-XVIIIe), Genève (Archives d'Etat de Genève), -

Cette œuvre fait partie d'un ensemble

Autres œuvres de cet auteur

La dernière modification de cette page a été faite le 17 octobre 2020 à 12h57 - Signaler une erreur