Horloge astronomique, dite borne

Description

Horloge astronomique, dite borne

Auteur(s)
Datation
1889
Lieu de création
Paris
Dimensions
haut.: 55.5 cm
larg.: 33 cm
prof.: 30 cm
Matériaux
Cabinet en acajou et laiton doré.
Complication
quantième perpétuel, phases de la lune
Échappement
à détente à coup perdu, en vue côté cadran
Numéro d'inventaire
AD 2564
Description
Temps moyen & Temps vrai Le jour solaire est l’intervalle de temps qui s’écoule entre deux passages consécutifs du soleil à la verticale du méridien d’un lieu. Or, le mouvement de la terre sur son orbite n’est pas uniforme, il s’en suit que ce passage du soleil dans le plan méridien ne se produit pas à des intervalles de temps égaux. Ainsi, le jour solaire vrai n’est pas une unité de temps régulière. Au cours des saisons, il est tantôt plus long, tantôt plus court. Il est impossible de régler une horloge sur cette unité de temps variable. Pour obvier à cet inconvénient, on remplacera le jour solaire vrai par un jour solaire moyen, c’est-à-dire qu’on imagine un soleil fictif qui effectue une course dont la durée est absolument constante. Cette durée est divisée en vingt-quatre parties égales qui sont les heures que nous donnent nos montres et pendules.
Le mouvement de cette horloge est composé de deux corps de rouage bien distincts et d’un baromètre anéroïde. Le premier corps renferme entre ses platines le mouvement fournissant l’heure moyenne, la seconde et le temps vrai. Ce mouvement est pourvu d’un échappement à détente battant la seconde. La correction permettant d’obtenir le temps vrai (soleil) est donnée par un système, à partir du temps moyen, par une came correspondantes aux saisons faisant une révolution par an, cette dernière corrige à l’aide de leviers et d’un différentiel les aiguilles du temps vrai. Cette came en laiton fabriquée pour le méridien de Paris est entraînée par le rouage de sonnerie, une fois par jour, et possède en outre un système tenant compte de l’année bissextile. Ce rouage fournit les impulsions faisant sauter d’un pas tous les jours le rouage suivant. Ce deuxième corps de rouages donne les indications suivantes : jour de la semaine, jour de la lune, image de la lune, date du jour compte tenu de l’année bissextile et des mois de 30 ou 31 jours, nom du mois, date de l’année. La troisième partie porte le baromètre anéroïde.
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Horlogerie
Période
XIXe siècle et période contemporaine

Bibliographie

Bibliographie
Fallet Estelle, Baezner Anne, Mino-Matot Gabrielle, Marin Jean-Yves, L'horlogerie à Genève : magie des métiers, trésors d'or et d'émail, [Exposition, Musée Rath, Genève, du 15 décembre 2011 au 29 avril 2012], Genève, Paris, Musée d'art et d'histoire, Edition Hazan, 2011, p. 79, p. 45, no 6
Fallet Estelle, Menz Cäsar , La pendulerie dans les collections du Musée de l'horlogerie et de l'émaillerie de Genève, [Exposition, Musée d'art et d'histoire de Genève, du 23 juin au 31 octobre 2005], Genève, Musées d'art et d'histoire, 2005, ill. coul. p. 38
Winter-Jensen Anne, Sturm Fabienne Xavière, Lapaire Claude, Rod Richard, Musée de l'horlogerie Genève, Genève, Musée d'art et d'histoire-Musée de l'horlogerie, 1990. 88 p. : ill. en noir et en coul. ; 26 cm, ill. n/b p. 58
Lapaire Claude (dir.), Chefs-d’œuvre du Musée de l’Horlogerie et de l’Émaillerie de Genève : Montres-Émaux-Bijoux, [Tokyo, Nagoya et Hiroshima, février - avril 1978], Japon, 1978,
Rod Richard, Sturm Fabienne Xavière, Musée de l'horlogerie, Genève, Genève, Musée d'art et d'histoire, 1976, p. 44 repr. n/b

Expositions

L'horlogerie à Genève - Magie des métiers, trésors d'or et d'émail, Genève, Musée Rath, -
VIDÉOS

Autres œuvres de cet auteur

La dernière modification de cette page a été faite le 17 mai 2020 à 7h42 - Signaler une erreur