Fruit (olives carbonisées)

Époque gallo-romaine
Couleurs
B. Jacot-Descombes Mah (activité MAH depuis 1991)
Image HD

Description

Fruit (olives carbonisées)

Datation
Époque gallo-romaine
Lieu de découverte
Avenches (Conches-Dessous ?, propriété François Jomini)
Dimensions
haut.: 17.4 cm (flacon)
diam.: 6.5 cm (flacon)
Matériaux
Olives. Forme : conservées dans une ampoule
Mention obligatoire
MAH Musée d’art et d’histoire, Ville de Genève
Numéro d'inventaire
000227
Description
Ce bocal en verre, fermé par un bouchon en liège, contient des olives et des dattes carbonisées. Ces denrées exotiques, venues de Méditerranée, ont été retrouvées sur les ruines d’Aventicum, capitale de l’Helvétie romaine.
L’étiquette apposée sur ce bocal en verre, fermé par un bouchon de liège, indique qu’il recèle des « olives et dattes carbonisées trouvées sur les ruines d’Aventicum, dans une propriété du pasteur Jomini ». Ces denrées exotiques ont été mises au jour dans la capitale de l’Helvétie romaine en 1873, par le pasteur et conservateur du Musée d’Avenches, François Jomini, qui en distribua des échantillons au Musée archéologique de Genève, au Musée national suisse et au Musée d’histoire naturelle de Nuremberg. C’est au début du XXe siècle que les fruits conservés à Genève ont été conditionnés dans un même bocal. Les circonstances de la découverte sont partiellement connues : les aliments se trouvaient dans deux petites amphores africaines « portant des filets circulaires sur la panse » dans la cave d’un édifice situé à proximité du forum (lieu-dit Conches-dessous). Un incendie a permis la préservation de ces denrées périssables par carbonisation. Arrivés à l’époque romaine principalement par la voie rhodanienne, les aliments et condiments exotiques (pignons, grenades, figues, huîtres, huile d’olive, sauces de poissons, etc.) ont modifié les pratiques alimentaires dans nos régions.
Lire la suite
Œuvre non exposée au musée
Télécharger la fiche
Collection(s)
Archéologie classique
Période
Antiquité

Bibliographie

Bibliographie
Marin Jean-Yves (dir.), MAH : les collections du Musée d'art et d'histoire de Genève, Genève, Musée d'art et d'histoire, 2019, p. 60
Djaoui David (dir.), On n'a rien inventé ! Produits, Commerce et Gastronomie dans l'Antiquité romaine [Exposition, Marseille, Musée d'Histoire de Marseille, On n'a rien inventé ! Produits, Commerce et Gastronomie dans l'Antiquité romaine, du 15 juin au 24 novembre 2019], Marseille, Illustria, 2019, p. 132-133
La dernière modification de cette page a été faite le 13 juin 2020 à 9h54 - Signaler une erreur